RADIO(S)

À Béziers (Hérault), un bus a été criblé de balles jeudi 11 octobre. Au matin du vendredi 12 octobre, quatre impacts très nets sont visibles sur le pare-brise du bus. Les passagers présents dans le bus sont tous indemnes. Le conducteur qui était au volant aussi, mais il a eu la peur de sa vie. "Quand on voit les impacts sur le véhicule, il y a de quoi avoir peur. Personne ne se lève le matin pour se faire tirer dessus", relate Pierre-Louis Badiali, directeur du service de transports de l'agglomération Béziers-Méditerranée.

Interpellation de quatre hommes

Le bus n'était visiblement visé. Il était au mauvais moment, au mauvais endroit dans une rue calme de Béziers, à 18h40, alors que deux bandes rivales de la communauté gitane se battaient en plein jour. Un témoin raconte : "trois personnes sont sorties de la maison et ont ouvert le feu et [ils] avaient des fusils basiques de chasse. Le bus lui, il s'est stoppé et [ils] ont tiré légèrement en hauteur". C'est la première fois qu'un pare-brise de bus est ainsi criblé de balles à Béziers. Les chauffeurs ont fait valoir leur droit de retrait vendredi 12 octobre au matin, exprimant leur désarroi et parfois leur peur. Quatre hommes ont été interpellés dès le soir du jeudi 11 octobre. L'enquête éclaircira les causes de cette rixe.

Le JT
Les autres sujets du JT
Source de l'article : https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/beziers-un-bus-crible-de-balles_2982733.html#xtor=RSS-3-[faitsdivers]
Partager