RADIO(S)

Le procureur spécial Robert Mueller a conclu, à l'issue d'une enquête de deux ans, à l'absence d'éléments prouvant une entente ou une coordination entre l'équipe de campagne de Donald Trump et Moscou lors de la présidentielle de 2016. Ces conclusions ont été communiquées par le ministre de la Justice américain, dimanche 24 mars, dans un courrier transmis eu Congrès et rendu public. Le département de la justice considère également que le rapport ne contient pas de "preuves suffisantes" établissant une possible entrave de la justice de la part du président américain, mais le procureur Mueller, dans son rapport, indique ne pas vouloir livrer de conclusion définitive sur ce sujet.

"Si ce rapport ne conclut pas que le président a commis un délit, il ne l'exonère pas non plus", a déclaré le secrétaire à la Justice William Barr, citant Robert Mueller. La Maison Blanche a elle estimé, par la voix de sa porte-parole Sarah Sanders, qu'avec ce rapport, le président des Etats-Unis était "totalement disculpé".

675 jours d'enquête

Robert Mueller a mis un terme à ses investigations à l'issue d'une enquête de 675 jours sur laquelle très peu d'éléments ont fuité mais qui a tenu le pays en haleine, rappelant celle du Watergate qui a poussé Richard Nixon à la démission en août 1974.

Trente quatre personnes et trois entreprises ont été inculpées dans le cadre de l'"enquête russe", qui a d'ores et déjà valu des peines de prison ferme à Paul Manafort, ancien directeur de campagne de Donald Trump, et à Michael Cohen, qui a longtemps été l'avocat personnel du président. 

L'affaire empoisonne la présidence de Donald Trump depuis son investiture, mais les premiers signes depuis le bouclage de l'enquête étaient plutôt encourageants pour le président et son entourage, puisque le procureur Mueller n'a demandé aucune inculpation supplémentaire lorsqu’il a remis le rapport à William Barr vendredi.

Source de l'article : https://www.francetvinfo.fr/monde/usa/presidentielle/donald-trump/etats-unis-le-rapport-mueller-n-a-pas-trouve-d-entente-prouvee-entre-la-russie-et-l-equipe-de-trump-mais-n-exonere-pas-le-president-d-une-possible-entrave-a-la-justice_3248243.html#xtor=RSS-3-[monde]
Partager