RADIO(S)

Au milieu de l'agitation parisienne retentit chaque soir la Marseillaise. Sous l'Arc de Triomphe, la brigade des douaniers de Thionville (Moselle), des jeunes en insertion venus de Cambrai (Nord) et des anciens combattants. Tous rendent hommage au soldat le plus célèbre de France, mais dont personne ne sait rien. La même cérémonie solennelle depuis 98 ans. Le 11 novembre 1920, le cercueil du Soldat inconnu arrive sous l'Arc de Triomphe. Un jour plus tôt, c'est à Verdun (Meuse) qu'a été désigné ce soldat, très exactement dans les souterrains de la citadelle. Selon cet historien, l'opération a été menée tambour battant. Il fallait faire aussi vite que les Anglais.

Un choix remis au 2e classe Auguste Thin

Huit cercueils sont réunis dans cette pièce, reconstituée aujourd'hui à l'identique. Sous les drapeaux, des soldats morts sur différents champs de bataille. Pas de noms, aucun objet personnel et toutes les précautions pour qu'ils ne puissent pas être identifiés. Huit corps, mais lequel reposera sous l'Arc de Triomphe ? Le ministre de la Guerre, André Maginot, va confier ce choix délicat au 2e classe Auguste Thin, commis épicier dans le civil. Des années plus tard, il raconte son histoire. Comment choisir ? S'en remettre au hasard ou bien inventer une drôle de formule mathématique ? Le soldat Thin s'en remet à la seconde option. Les sept autres corps sont enterrés au cimetière militaire de Verdun, toujours inconnus, mais beaucoup moins célèbres.

Source de l'article : https://www.francetvinfo.fr/sciences/histoire/grande-guerre-qui-est-le-soldat-inconnu_3024877.html#xtor=RSS-3-[sciences]
Partager